L’objectif premier est de créer un lien privilégié avec les collectivités locales et les acteurs engagés dans la réduction des déchets dans et autour de la Métropole de Montpellier.

Ce lien est le pilier pour l’installation de la confiance entre tous les interlocuteurs. L’objectif second est de mettre en place un programme de formation et d’accompagnement, pour ces collectivités et acteurs, afin de les informer et les engager, sur leur territoire respectif, dans une démarche de réduction des déchets à la source.

Ce projet innovant sera lancé dès Septembre 2021 en fonction de l’obtention d’un appel à projet remis en Mars.Pour les collectivités, une stratégie zero waste peut avoir de nombreux bénéfices locaux : réduction de l’impact environnemental, création d’emplois, baisse des coûts de gestion des déchets, amélioration du cadre de vie, lien social, résilience… Et l’échéance est proche : par exemple, la gestion séparée des biodéchets, initialement prévue en France pour 2025, a été rendue obligatoire par la réglementation européenne d’ici décembre 2023. Les collectivités locales seront donc dans l’obligation avant cette date de fournir aux citoyens et citoyennes une solution pour trier “à la source” leurs biodéchets, dès le moment et à l’endroit où ils sont produits, afin d’éviter toute contamination liée au mélange avec d’autres déchets. Les biodéchets constituent aujourd’hui 30% des ordures ménagères résiduelles, c’est un point central pour réduire la taille de nos poubelles et permettre le retour au sol de cette précieuse ressource que représentent les déchets organiques.

Le programme s’articulera autour de trois étapes :

1/ Entrer en contact avec les acteurs clés répertoriés : collectivités locales, associations locales, entrepreneurs Zéro Déchet présents en local.

2/ Accompagner et former ces acteurs aux enjeux de la prévention, de la réduction et de la gestion des déchets. Ces sessions de formation pourront intégrer des éclairages réglementaires et un détail des chantiers à mener en fonction de la situation locale. Des exemples de territoires pionniers dans la réduction des déchets seront présentés pour mettre en évidence les limites et solutions expérimentées et essaimer les bonnes pratiques.

3/ Agir et éduquer en proposant des outils et en donnant des conseils pour appliquer concrètement des actions de réduction des déchets sur le territoire local (recyclage, compostage, etc.). Ces formations-action auront trait aux outils de mobilisation autour d’une démarche zéro déchet ou encore aux moyens de créer des synergies locales, permettant ainsi d’avancer ensemble et rapidement vers les mêmes objectifs de réduction des déchets.

Quelques exemples d’activités :
> “Défi famille”: promouvoir au travers d’ateliers certains éco-gestes et modes de consommation responsables.
> Des actions précises dans les structures gérées par la collectivité : des formations anti-gaspillage dans les cantines, sensibilisation aux déchets alimentaires et au compostage dans les écoles et les EHPAD, etc.

Ainsi, ce nouveau projet innovant répond bien à un besoin, qui n’est pas que environnemental, mais également sociétal. Ce projet permettra d’une part d’agir sur la transition écologique mais également de mutualiser les actions et d’encourager la collaboration en local.